Nouvelles du Domaine

Vendanges 2016


Millésime Bio 2016

Vendanges 2015

Floraison précoce et rapide, été chaud et ensoleillé, pas de maladies, quel vigneron ne rêverait pas d’un si beau tableau. Nous débutons les vendanges le 3 septembre, confiants et sereins dans des conditions climatiques exceptionnelles.
Les raisins sont magnifiques et sur la table de tri, nous les regardons défiler avec le sourire, tout est parfait.
Le niveau des maturités et l’état sanitaire des baies nous permettent une vinification tout en douceur.
Nous n’en sommes qu’au début de l’élevage, les quelques dégustations des différentes cuvées laissent présager un millésime exceptionnel.

Vendanges 2014

Hiver doux, printemps clément, été maussade qui joue au yoyo…la nature à du mal à s’y retrouver.
Un orage de grêle fin juin ou, bien que nous ayons cru notre dernière heure arrivée a été moins douloureux que les années précédentes. Violent, cassant, sec mais qui n’a duré que 3 minutes.
La vigne pour qui cela représente une dure épreuve à mis bien du temps à reprendre le dessus et à puiser ses forces pour se concentrer sur la véraison.
Le mois de septembre tout simplement magnifique nous a permis de rentrer une récolte dans de très bonnes conditions dès le 14 septembre.
Et enfin après toutes ces années difficiles, les caves sont pleines et nous retrouvons le moral. La dégustation des vins fraichement entonnés est très agréable. Malgré un petit manque de maturité, les vins ont une magnifique structure aromatique, des tanins fins et pourraient donner de belles surprises.

Millésime Bio 2014

Vendanges 2013

Encore et encore et encore cette météo qui nous fait courber le dos et génère une bien petite récolte.
Un printemps pluvieux, une fleur tardive, une pression « mildiou » très forte, pas de quoi se réjouir. Mais un bel été……………qui réchauffe nos cœurs et sèche la terre.
Mais n’oublions pas cet orage de grêle qui a dévasté 1700 hectares de vignes de Savigny les Beaune jusqu’à Monthelie. Entre 20 et 30 minutes de petits grêlons sous un vent fort et une fois de plus notre moral est mis à dur épreuve. Selon les parcelles de 30 à 100% de perte.
Mais avec une belle équipe de vendangeurs, nous reprenons les seaux et les sécateurs le 2 octobre pour couper ce qu’il reste. Même si certaines cuves restent désespérément vides, nous sommes contents de la qualité et de l’état sanitaire. Tous les vins sont maintenant en fûts pour un élevage de plusieurs mois.
En attendant ces 2013, nous mettrons dès début décembre les 2011 à la vente, millésime charmeur, croquant et généreux.
D’ici quelques semaines nous commencerons la taille, comme la vigne nous vivrons au rythme des journées plus courtes et plus fraiches……mais qui laisse le loisir à notre esprit de se poser, de réfléchir, de rêver.

Millésime Bio 2013

Vendanges 2012

Une année laborieuse…...
Exercer un métier dépendant des aléas climatiques, peut s’avérer très douloureux. Il faut se sentir prêt à en assumer les conséquences.
2012 a joué avec nos nerfs……gel de printemps, petite sortie de raisin, coulure, mildiou……c’était déjà beaucoup et pourtant…...Le 30 juin un orage de grêle s’abat sur Monthelie. Quelques minutes et c’est la catastrophe, 70 à 80 % de perte sur ce qu’il restait. Et ce n’est pas fini, la canicule d’août a provoqué des brûlures de raisin, sur des grappes exposées au soleil couchant.
C’est une année ou nous avons travaillé plus que de raison, pour une bien maigre récolte. L’humidité quasi constante du printemps, nous a empêchés de labourer et l’herbe s’en est donnée à cœur joie. Quand enfin nous avons pu entrer dans les vignes, le travail a été titanesque.
Malgré cela, nous avons tout mis en œuvre pour réussir nos vendanges dès le 20 septembre:
- une équipe plus petite, plus facile à gérer
- une bonne organisation du travail, rodée depuis de longues années
- du travail et de la solidarité
- de bons repas, du réconfort et des moments conviviaux sous une météo capricieuse et bien souvent changeante.
Dans la cuverie, la morosité domine et l’atmosphère n’est pas à la « rigolade ». Trois cuves de rouge sont pleines contre dix une année normale. La seule note positive au tableau : la qualité, qui s’avère être exceptionnelle. Des tanins souples et charmeurs, de l’élégance, une matière généreuse…….un millésime rieur, lumineux, de quoi redonner un peu le sourire.

Débardage

Au beau milieu de l'hiver, nous avons organisé avec l'association Hippotèse un chantier de débardage dans nos vignes de Rully. Autour du Rully 1er cru Meix Caillet, cette petite vigne enclavée dans la montagne, nous avions besoin de faire un peu ''d'air''. Grâce à quelques chevaux, des hommes et une bonne organisation c'est chose faite.

Pour en savoir plus sur l'association.

Vendanges 2011

















Météo, quand tu t’y mets !
Après un bon et vrai hiver, comme on les aime qui permet à la terre de se reposer et de faire peau neuve, le printemps est hors norme. Que cela fait du bien à notre corps tout comme à la nature de se trémousser au soleil. La douceur des mois de mars et avril et l’ensoleillement généreux ont fortement favorisé l’éveil de la vigne. C’est ainsi que les bourgeons font leurs apparitions bien avant Pâques.
Pour nous vignerons, pas de répits, la course après le temps qui file. Il faut finir de tailler, tirer les bois…..et sitôt enchainer sur l’attachage, l’échetonnage et tous les travaux d’été. La floraison précoce nous laisse présager une vendange fin août. Deux à trois semaines d’avance sur une année « normale ». Il va falloir s’activer. C’est ce que nous faisons.
L’année sèche est très propice à la vigne. Les labours sont faciles, les maladies quasi inexistantes, une bonne année pour la bio. La pluie de juillet est favorable au sol et à la vigne qui malgré tout commence à avoir besoin d’eau. Mais d’en vouloir un peu, il en tombe presque trop. Et puis le 12 juillet au soir, un terrible orage de grêle s’abat sur le vignoble de Rully, anéantissant en 12minutes 70% de nos vignes de pinots noirs et 50% de nos chardonnays.
Que c’est douloureux ! La vigne est stressée et malgré les soins que nous lui apportons par des dynamisations d’argile verte et d’arnica il lui faudra quelques semaines pour reprendre un rythme normal. La cicatrisation s’opère néanmoins et les grains touchés parviennent à sécher. La météo d’août plutôt mitigée permet à la maturité de faire son travail.

La récolte
C’est ainsi que le lundi 29 août à 8h, nous donnons les 1ers coups de sécateurs. Cette année nous commençons par Monthelie. La météo est belle, sèche et très ensoleillée. Après un peu de fraicheur, nous atteignons les 29/30°. Les averses de pluie annoncées ne viennent pas, nous ne nous en plaindrons pas.
L’équipe est très sympa et l’ambiance bon enfant. Chaque jour les repas sont plus animés, les soirées prolongées et les nuits écourtées. Mais les vendangeurs continuent leurs labeurs avec joie et bonne humeur. Ils pourraient presque tous être nos enfants. Même si parfois on les booste un peu, après tout ils sont là pour travailler, on aime à les chouchouter en leur servant des bons petits plats. Nous fêterons 3 anniversaires pendant ces vendanges dont nos 28 ans de mariage le 3 septembre. Une soirée pleine d’émotion, fêtée en chanson autour d’un Monthelie 1er cru sur la velle 1983, une pure merveille.
Pour ceux qui passent en cuverie, pour donner un coup de main ou par simple curiosité, on a plaisir à donner quelques explications sur notre travail. Transmettre notre passion, n’est-ce pas là une des priorités de notre métier. La récolte sur Rully est plus difficile. Il nous faut beaucoup trier, surtout sur les pinots noirs. Nous ne pouvons pas mettre à fermenter les raisins séchés par la grêle dans la cuve. Nous louons une table vibrante qui par son action fera tomber les grains secs. Les vinifications se passent très bien. Malgré des maturités assez moyennes, l’équilibre est préservé. Le 19 septembre nous tirons notre dernière cuvée « le clou des chênes ». la cuverie se pare ensuite de ses habits d’hiver et hibernera pour quelques mois.

Vendanges 2010

Cette année , les vendanges ont débuté le 17 septembre pour se terminer le 23, soit 7 jours de récolte. Une bonne équipe d’une trentaine de personnes était présente pour la récolte.
La météo clémente mais fraiche nous a permis de rentrer les raisins dans de très bonnes conditions. La qualité est au rendez-vous, mais la quantité reste limitée.

Saint-Louis 2010

La société de secours mutuelle de St Louis, est une société d’entraide. Créée en 1847, elle regroupe aujourd’hui quelques vignerons soucieux de faire perdurer la tradition. Lorsqu’un viticulteur est arrêté pour grave maladie ou pour accident, la société d’entraide se charge du travail de ses vignes jusqu’à la récolte.
Le Saint Louis son Saint Patron est fêté aux alentours du 25 août. L’occasion d’un rassemblement, d’un défilé et de bonnes retrouvailles. La statue de St Louis se transmet de vigneron en vigneron.
C’est ainsi qu’en août 2010, Eric et Dominique de Suremain l’ont reçue de Jacky et Véronique Clerget. A l’issue de cette passation un grand banquet réunissait une centaine de personnes à la salle des fêtes du village.

Vendanges 2009