Notre Philosophie

La Biodynamie

La biodynamie pourrait se comparer à un chef d’orchestre. C’est elle qui donne le ton, l’impulsion, l’harmonie entre le sol, la plante et l’homme. Elle agit en parfaite concertation dans le sens même de la nature.La biodynamie est l’essence de la terre. De par ses principes nous avons appris à nous adapter à la plante, au terroir, au climat. Nous observons le sol et la plante pour mieux agir.

Grâce à l’influence du soleil, de la lune et des constellations sur les 4 éléments traditionnels, eau, feu, air et terre tout devient harmonie. Chacune de nos interventions biodynamiques favorise, la racine, la feuille, la fleur ou le fruit. Nous apportons des préparats de différentes origines :
Animales : compost de bouse et bouse de corne,
Végétales : ortie, valériane, camomille, pissenlit, écorce de chêne, achillée mille feuille,
Minérales : silice
Par dose homéopathique, mélangée avec de l’eau et dynamisée, ces préparats seront ensuite vaporisés dans la vigne. Par les vibrations dues à la dynamisation, l’eau à laquelle les préparats sont mélangés s’imprègne de leurs qualités. Nous travaillons avec le calendrier lunaire qui nous donne les éléments nécessaires quant aux moments propices pour intervenir. Nous adaptons également certains travaux au calendrier lunaire tels que la taille, les mises en bouteilles ou toutes interventions sur le vin, les vendanges.

Ecocert

Depuis 1996 nous cultivons la vigne selon la charte de l’agriculture biologique. Mais nous avons demandé la certification en 2000.
Ainsi chaque année notre récolte est agréée Ecocert.Nous avons des contrôles régulièrement pour vérifier l’utilisation des produits de traitement, la comptabilité et l’état des vignes.

Télécharger notre agrément Ecocert

Les Poules

Nous ne sommes jamais à cour d’idée, après la « biodynamique attitude » nous adoptons la « poule attitude». Dans l’idée d’emmener notre cheptel dans les vignes et de réintroduire (à petite échelle je l’avoue) des animaux « gratteurs » dans la nature, nous investissons dans l’acquisition de quelques gallinacés. En même temps Eric confectionne sur une vieille remorque une maison duplex pour ces demoiselles. C’est ainsi que notre poulailler traverse le village pour les vignes sous les yeux interrogateurs des Monthéliens. Ces allers et retours sont de courte durée et nos gratteuses accoutumées à la vie de Château, passent plus de temps à traquer larves et vers de terre dans le parc que dans les vignes. Mais rien n’est joué, elles pourraient prochainement reprendre le chemin du vignoble pour quelques vacances.